Champagne pour Norman Thavaud ! Ce jeune humoriste fait du one-man de son appartement depuis près de trois ans, remerciait ses fans sur son compte Facebook. Sa vidéo sur Google totalise 10 000 000 de vues. Col roulé jaune, grosses lunettes, le jeune homme raille l'utilisation excessive du moteur de recherche.

Sur un fond dance signé Basement Beatzz, ringard et entraînant à la fois, il se met en scène dans diverses situations, plus ou moins réalistes où il est content de dire : "Maintenant j'ai Google". Alimenter une conversation en soirée, trouver un film, voire son âge : Google sert parfois jusqu'à l'absurde. Un autre humoriste de la génération Web, La Ferme Jérôme, lui donne la réplique.

Du web au cinéma

Depuis ses premières vidéos, Norman a fait du chemin. Sa collaboration avec le Velcrou, un collectif de jeunes humoristes, et son premier sketch sur le Web, "Le club de ping-pong" le lancent. Acoquiné avec la pub, l'idole des jeunes fait le tour du monde en trente jours pour Crunch en 2012. Il remet le couvert avec la marque pour une pub participative, à voir en mai. Fidèle à ses amis de la première heure, il monte sur scène pour le Zapping Amazing, un mix de sketches et de vidéos pour ravir les fans de la première heure. La deuxième édition, passée par Valenciennes ou Paris en février dernier a affiché complet.

Norman a fait ses premiers pas au cinéma dans Pas très normales activités réalisé par un ancien de la troupe des Robin des Bois, Maurice Barthélémy. Le film a été éreinté par la critique. Il a écrit un long-métrage avec une autre star du web, Cyprien, prochainement sur les écrans. Malgré la multiplication de ses activités et sa popularité grandissante, le jeune comique continue néanmoins de faire des vidéos. Derniers thèmes traités : "prendre l'avion" en mars et plus récemment, "le top 13 des pires expressions".