Les liaisons interbanlieues n’ont jamais été autant d’actualité. Les élus régionaux ont voté hier une participation à quatre chantiers de trams dans le cadre d’un contrat de projet avec l’Etat. 

• Châtillon-Vélizy-Viroflay
Enterrée la polémique sur le choix de ce petit tram sur pneus, accusé d’être trop bruyant et trop cher, à la différence du rail. “On s’est posé beaucoup de questions sur les pneus, choix de nos prédécesseurs, concède Serge Méry, vice-président chargé des transports. Ce qui nous inquiète, c’est le coût de l’entretien. Il va falloir adapter les infrastructures.” Les élus ont voté la première phase de ce projet à 381 millions d’euros, financé pour moitié par la Région. La mise en service de cette ligne de 13 kilomètres étalée sur huit communes est prévue pour 2011.

• Saint-Denis-Villetaneuse
Le Tram’Y aura pour mission de désenclaver à partir de 2013 les quartiers populaires très denses d’Epinay-sur-Seine mais aussi l’université de Villetaneuse, la seule fac de la région encore privée de desserte. Cette ligne de 8,5 km, dont le chantier doit commencer début 2009, sera reliée au Stade de France, à la ligne 13 du métro et aux RER B et C.

• Villejuif-Juvisy
Les élus ont entériné hier la deuxième tranche du financement de ce tram qui a vocation à prolonger, en 2013, la ligne 7. “Il s’agit de couvrir un pôle d’emplois très important qui recouvre le Val-de-Marne et l’Essonne, précise Serge Méry. Cette ligne doit accueillir 40 000 voyageurs par jour, mais ils pourraient être 120 000.” 

• Prolongement du T1
Le T1 poursuit son petit tour de la capitale. Il va être prolongé, d’ici à fin 2011, entre Saint-Denis et Asnières, terminus de la ligne 13 du métro, emblème de l’engorgement des transports. Pas moins de 43 000 voyageurs sont attendus sur ce tronçon qui proposera des correspondances avec les RER C, D et E et les lignes 5, 7 et 13.